6 conseils pour ne pas succomber sous le stress et les échéances

Du stress, des délais à tenir, trop de travail et pas assez de temps pour le réaliser : cela vous dit quelque chose ?

En tant que quelqu’un qui prend les choses très (trop) à coeur, il m’est souvent arrivé par le passé de me sentir complètement dépassé par les multiples échéances et obligations imposées par mes différentes activités (spécialement quand je conciliais la création de mon entreprise avec des études le soir et le weekend). J’avais l’impression que je n’arriverais jamais à honorer toutes mes obligations et le sentiment de me « noyer » sous une tonne de stress.

Un jour, j’ai décidé de passer en revue toutes mes activités et d’analyser ce que je faisais de faux et ai finalement trouvé ce que je pouvais améliorer. Ce n’est évidemment pas une recette magique, mais les conseils de quelqu’un qui, si vous lisez cet article, était probablement dans la même situation que vous 😉

Utiliser les moments morts

On sous-estime souvent le temps passé dans les transports publics. Si vous passez une heure par jour dans un train, cela fait déjà cinq heures par semaine que vous pouvez utiliser à bon escient au lieu de vider votre forfait mobile sur Netflix ou Facebook.
Si vous êtes en voiture, enregistrez les choses que vous devez apprendre par coeur et écoutez-les ou apprenez à utiliser Siri (ou tout autre assistant personnel virtuel) efficacement pour éliminer quelques tâches.

Lâcher prise et admettre que la perfection ne peut (ou n’a pas besoin) d’être toujours atteinte

À une époque, lors de travaux en groupe, je voulais tout vérifier, être sûr que tout était sous contrôle et à 200% de perfection. Puis j’ai réalisé que certaines tâches ne nécessitaient pas autant d’énergie que ce que j’en dépensais. Depuis lors, j’applique régulièrement une analyse à l’aide de la règle des 80/20 (aussi connue sous le nom de loi de Pareto ou ABC) pour repérer les activités qui me demandent trop d’efforts pour trop peu de résultats. C’est en particulier cet article qui m’a aider à identifier et résoudre mon obsession (inutile) pour la perfection.

Par le passé, le perfectionnisme m’a apporté tellement de stress que certains de mes projets me prenaient la plupart de mon énergie mais, paradoxalement, n’ont jamais vu le jour car je n’étais jamais assez satisfait de mon travail. Paradoxal, non ?

En lire plus : Vouloir en faire trop = ne jamais se mettre au travail

Profiter des moments de calme et déconnectez

Pendant mes quatre années d’études en cours d’emploi, pendant lesquelles mon pourcentage cumulé avoisinait parfois les 200%, je savais que mes moments de temps libre étaient si rares que je me devais d’en profiter à fond. C’est pour cela que j’essaie désormais de me créer des moments de calme pendant lesquels je m’impose uniquement des activités déconnectées et qui me détendent : visite à de la famille ou des amis, balade dans la forêt… J’ai également appris à laisser mon smartphone à la maison (ou au moins à le mettre en mode avion si je prévois de faire des photos de mes balades). Oubliez le stress et profitez de déconnecter de temps en temps !

Des bonnes nuits de sommeil réparateur

Dormir assez est, à mon avis, l’un des conseils les plus importants. Je fais en sorte de toujours commencer la semaine reposé et plein d’énergie en me couchant tôt le dimanche. Rien de pire que de commencer le lundi avec un déficit de sommeil qui empirera tout au long de la semaine.

Trouvez votre nombre d’heures de sommeil idéal et tâchez de respecter votre quota !

conseil
Les besoins en sommeil pour chacune des 9 tranches d’âge.

Une bonne organisation et des routines efficaces sont cruciales

En séparant toutes vos activités et en éliminant le superflu pour ne garder que le plus important, vous vous permettrez de focaliser votre attention sur une seule tâche à la fois et donc de la réaliser de manière plus productive.
Mettre en place des routines du matin et du soir m’a aidé à débuter la journée efficacement et sans stress, en prenant le temps d’un bon petit-déjeuner, de méditer, de lire un peu… Rien de pire que de commencer une journée à la bourre, vous ne trouvez pas ?

Déléguer et sous-traiter les tâches improductives et chronophages

Commencez à avoir foi en les autres. En leur faisant confiance, vous devenez plus compréhensif, plus tolérant et acceptez que certaines choses ne sont simplement pas sous votre contrôle tout en vous laissant plus de temps pour vous concentrer sur vos propres activités.
Déléguez ou sous-traitez les activités qui vous prennent trop de temps et qui pourraient être réalisées par quelqu’un d’autre (il n’y a pas de honte à embaucher une femme de ménage si cette activité vous prend trop de temps au détriment d’autres plus productives). Je dois ce conseil à Tim Ferris et son livre « La semaine de 4 heures : Travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux !« .

Et vous, vous sentez-vous parfois débordé par toutes vos activités ? Que faites-vous pour sortir garder la tête hors de l’eau ?

Avez-vous apprécié cet article ? N’hésitez pas à le partager avec vos amis sur les réseaux sociaux ! Pour le partager simplement sur Facebook : Partager sur Facebook

Crédit photo : Denys Nevozhai

Summary
Article Name
6 conseils pour ne pas succomber sous le stress et les échéances
Description
Des délais à tenir, trop de travail et passez de temps pour le réaliser : cela vous dit quelque chose ? Quelques conseils pour lutter contre le stress des délais impossibles à tenir.
Author
Publisher Name
Libre à vous !
Publisher Logo

Also published on Medium.

Réagir à l'article